Public Health England met à jour les lignes directrices sur les coronavirus

Table des matières

Le duc et la duchesse de Cambridge ont soutenu une initiative de Santé publique Angleterre pour améliorer la santé mentale du pays pendant la pandémie de coronavirus.

Dimanche, PHE a lancé de nouvelles directives sur la façon de prendre soin de votre propre bien-être, ainsi que celui des enfants et des autres personnes à charge pendant la fermeture.

Dans le même temps, ils ont mis à jour des directives sur ce qu'il faut faire si vous avez des symptômes de coronavirus.

Le Welfare Guidance, qui se trouve sur le site Web, propose des conseils pour rester en contact avec ses proches par le biais d'appels vidéo et des médias sociaux, ainsi que pour établir un rythme de sommeil sain ou pour commencer un nouveau passe-temps.

Lisez la suite
articles connexes
Lisez la suite
articles connexes

La ministre de la Santé mentale, Nadine Dorries, qui a elle-même reçu un diagnostic de Covid-19, a également annoncé un financement supplémentaire de 5 millions de livres sterling pour diriger des organisations caritatives en santé mentale afin d'élargir leurs services.

Le duc et la duchesse de Cambridge ont déclaré: «Les dernières semaines ont été effrayantes et dérangeantes pour tout le monde.

& # 39; Nous devons prendre le temps de nous soutenir mutuellement et de trouver des moyens de prendre soin de notre santé mentale.

«C'est formidable de voir le secteur de la santé mentale travailler avec le NHS pour aider les gens à maintenir leur bien-être mental.

"En contractant et en prenant des mesures simples chaque jour, nous pouvons tous être mieux préparés pour le moment à venir."

Développé avec la contribution d'organismes de bienfaisance en santé mentale et cliniquement assuré par le NHS, le counseling comprend également des points sur la façon d'aider les enfants à faire face au stress.

Lisez la suite
articles connexes
Lisez la suite
articles connexes

Publié sur la page Every Mind Matters de PHE, il comprend des conseils tels que la connaissance de vos propres réponses autour des enfants et la création d'une nouvelle routine pour eux.

Il existe également un soutien pour ceux qui vivent déjà avec un grave problème de santé mentale, comme la façon d'accéder à l'aide de professionnels de la santé mentale.

PHE a déclaré qu'il fournit des directives aux fiducies sur la façon de hiérarchiser les services et de maximiser l'utilisation des canaux numériques et virtuels pour continuer à fournir un soutien aux patients.

Il a déclaré que les prestataires de santé mentale du NHS ont également mis en place des lignes d'assistance 24/7.

Mme Dorries a déclaré: «Quand j'ai découvert que j'avais un coronavirus, je me sentais anxieuse et effrayée.

Lisez la suite
articles connexes
Lisez la suite
articles connexes

«Pour ceux qui souffrent déjà d'anxiété ou d'autres problèmes psychologiques, cela peut présenter des défis nouveaux et difficiles.

"Il est impératif que nous restions chez nous si nous voulons vaincre le virus corona et sauver des vies.

"Je sais à quel point il est important que les gens bénéficient d'un soutien pour prendre soin de leur santé mentale et ces conseils seront d'une grande valeur."

Mind fait partie d'un consortium d'organismes de bienfaisance qui se préparent à adapter et à étendre leurs services.

Ils s'adressent aux groupes vulnérables, notamment les personnes âgées et celles qui ont des problèmes de santé sous-jacents, ainsi qu'à toute personne confrontée à des conditions de travail et de logement instables.

Le chef de la direction de Mind, Paul Farmer, a déclaré: "Il est essentiel de se connecter avec les amis et la famille, mais aussi de prêter attention à l'impact que notre santé physique peut avoir sur notre santé mentale – de la nutrition et de l'exercice à beaucoup de lumière naturelle et un peu d'air frais. "

Il a ajouté: "Que nous ayons un problème de santé mentale ou non, nous aurons tous besoin d'une aide supplémentaire pour faire face aux conséquences de cet ensemble de circonstances sans précédent."

Lisez la suite
articles connexes
Lisez la suite
articles connexes

Dernière directive PHE sur Covid-19

Le conseil pour quiconque dans n'importe quel environnement est de suivre ces directives principales.

  • Les symptômes les plus courants du coronavirus (COVID-19) sont l'apparition récente d'une nouvelle toux continue et / ou d'une température élevée. Si vous présentez ces symptômes, même légers, restez à la maison et ne quittez pas votre domicile pendant 7 jours à compter du début de vos symptômes (si vous vivez seul) ou 14 jours (si vous vivez avec une personne qui présente des symptômes). Vous n'avez pas besoin d'appeler le NHS 111 pour vous isoler. Contactez NHS 111 en ligne si vos symptômes s'aggravent pendant l'isolation de la maison ou ne s'améliorent pas après 7 jours. Si vous n'avez pas accès à Internet, vous devez appeler le NHS 111. Pour une urgence médicale, appelez le 999.

  • Lavez-vous les mains avec du savon et de l'eau tiède plus souvent que d'habitude pendant 20 secondes, surtout après avoir toussé, éternué et vous être mouché, ou après avoir été dans des lieux publics où d'autres personnes le font. Utilisez un désinfectant pour les mains si c'est tout ce à quoi vous avez accès.

  • Pour réduire la propagation des germes lorsque vous toussez ou éternuez, couvrez votre bouche et votre nez avec un mouchoir ou votre manche (pas vos mains) si vous n'avez pas de mouchoir et jetez immédiatement le mouchoir dans une poubelle. Ensuite, lavez-vous les mains ou utilisez un gel désinfectant pour les mains.

  • Nettoyez et désinfectez régulièrement les objets et les surfaces touchés avec vos produits de nettoyage habituels pour réduire le risque de transmettre l'infection à d'autres personnes.

  • Actuellement, et sur la base de notre compréhension de ce que l'on sait sur COVID-19 et d'autres virus respiratoires similaires, les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques sont susceptibles d'être vulnérables à des maladies graves. Les recommandations peuvent changer à mesure que de nouvelles informations émergent.

    Conseils PHE sur la santé mentale et le bien-être dans leur intégralité

    L'épidémie de coronavirus (COVID19) aura un impact sur la vie quotidienne de chacun, car le gouvernement et le NHS prennent les mesures nécessaires pour contrôler l'épidémie, réduire la transmission et traiter ceux qui ont besoin de soins médicaux.

    Cela peut être difficile, mais en suivant les conseils sur la distance sociale ou en restant à la maison, vous contribuez à vous protéger, protéger votre famille, le NHS et votre communauté.

    Pendant ce temps, vous pouvez vous sentir ennuyé, frustré ou seul. Vous pouvez également vous sentir triste, inquiet ou anxieux, ou inquiet pour votre santé ou celle de vos proches. Chacun réagit différemment aux événements et aux changements dans la façon dont nous pensons, ressentons et nous comportons, varie selon les personnes et au fil du temps. Il est important que vous preniez soin de votre esprit ainsi que de votre corps et que vous receviez un soutien supplémentaire si vous en avez besoin.

    Contexte

    Ce guide fournit des conseils sur la façon de prendre soin de votre santé mentale et de votre bien-être pendant l'épidémie de coronavirus (COVID-19).

    Pour plus d'informations sur la façon de vous protéger et de protéger les autres et que faire si vous pensez avoir contracté le virus, consultez les instructions sur cette page.

    Ce guide est adapté à l'évolution de la situation.

    Qu'est-ce qui peut aider votre santé mentale et votre bien-être

    Réfléchissez à la façon de vous connecter avec les autres: Le maintien de relations avec des personnes en qui vous avez confiance est important pour votre bien-être mental. Pensez à la façon dont vous pouvez rester en contact avec vos amis et votre famille par téléphone, appels vidéo ou médias sociaux plutôt que par des réunions en face à face – que ce soit des gens que vous voyez souvent ou des contacts avec de vieux amis.

    Aider et soutenir les autres: Réfléchissez à la façon dont vous pouvez aider ceux qui vous entourent – cela peut faire une grande différence pour eux, et cela peut également vous aider à vous sentir mieux. Pouvez-vous envoyer un message à un ami ou à un membre de votre famille à proximité? Y a-t-il des groupes communautaires que vous pouvez rejoindre pour soutenir les autres localement? N'oubliez pas qu'il est important de le faire conformément aux directives du coronavirus (COVID-19) pour assurer votre sécurité et celle de tout le monde. Et essayez d'accepter les préoccupations, les préoccupations ou les comportements des autres.

    Parlez de vos préoccupations: il est tout à fait normal que vous soyez inquiet, effrayé ou impuissant face à la situation actuelle. N'oubliez pas que c'est une période difficile pour tout le monde et qu'elle peut également aider à partager vos sentiments et ce que vous faites pour interagir avec votre famille et vos amis. Si vous ne le pouvez pas, vous pouvez parler à des personnes via les lignes d'assistance recommandées par le NHS ou vous pouvez trouver des groupes de soutien en ligne à contacter.

    Prenez soin de votre bien-être physique: votre santé physique a une influence majeure sur la façon dont vous vous sentez émotionnellement et mentalement. Dans des moments comme celui-ci, il peut être facile d'adopter des comportements malsains, ce qui peut à nouveau vous faire sentir pire. Essayez de manger des repas sains et équilibrés, buvez beaucoup d'eau, faites de l'exercice à l'intérieur et à l'extérieur une fois par jour, dans la mesure du possible, et essayez d'éviter le tabagisme, l'alcool et les drogues.

    Si vous pouvez sortir, envisagez de marcher ou de jardiner (gardez les 2 mètres recommandés des autres comme décrit dans le guide de distance sociale). Si vous restez à la maison, vous pouvez trouver des séances d'entraînement gratuites et faciles de 10 minutes de Public Health England ou d'autres vidéos d'exercices à essayer à la maison au NHS Fitness Studio. Sport England a également de bons conseils pour rester actif à la maison.

    Prenez soin de votre sommeil: l'anxiété ou l'inquiétude peuvent rendre plus difficile une bonne nuit de sommeil. Un sommeil de bonne qualité fait une grande différence dans la façon dont vous vous sentez mentalement et physiquement, il est donc important d'en avoir assez.

    Essayez de maintenir des habitudes de sommeil régulières et adoptez de bonnes pratiques d'hygiène du sommeil – comme éviter les écrans avant de se coucher, réduire la caféine et créer un environnement apaisant. La page de sommeil Every Mind Matters fournit des conseils pratiques sur la façon d'améliorer votre sommeil.

    Essayez de contrôler les sentiments difficiles: de nombreuses personnes trouvent les nouvelles concernant le coronavirus (COVID-19) dérangeantes. Cependant, certaines personnes peuvent ressentir une peur si intense que cela deviendra un problème. Essayez de vous concentrer sur les choses que vous pouvez contrôler, y compris d'où vous obtenez les informations et les actions pour vous sentir mieux préparé.

    Il est normal de reconnaître certaines des choses que vous ne pouvez pas contrôler en ce moment, mais des pensées répétitives constantes sur la situation qui vous rendent anxieux ou dépassé ne sont pas utiles. La page Chaque esprit compte sur les guides audio d'anxiété et de bien-être mental du NHS fournit plus d'informations sur la façon de gérer l'anxiété.

    Gérez vos médias et vos informations: les actualités 24h / 24 et les mises à jour constantes des réseaux sociaux peuvent être plus préoccupantes. Si cela vous concerne, essayez de limiter le temps que vous passez à regarder, lire ou écouter la couverture médiatique de l'épidémie. Il peut être utile de ne regarder les informations que régulièrement ou de les limiter à quelques vérifications par jour.

    Obtenez les faits: recueillez des informations de haute qualité qui vous aideront à déterminer avec précision le risque de contracter vous-même ou d'autres personnes de contracter un coronavirus (COVID-19) afin que vous puissiez prendre des précautions raisonnables. Trouvez une source crédible en laquelle vous pouvez avoir confiance, comme GOV.UK ou le site Web du NHS, et vérifiez les informations que vous obtenez à partir des flux d'actualités, des médias sociaux ou d'autres personnes.

    Considérez comment des informations potentiellement incorrectes peuvent affecter les autres. N'essayez pas de partager des informations sans vérifier les faits sur des sources crédibles.

    Pensez à votre nouvelle routine quotidienne: la vie change pour nous tous pendant un certain temps. Que vous restiez à la maison ou que vous preniez une distance sociale, vous verrez probablement une perturbation de votre routine normale.

    Réfléchissez à la façon de vous adapter et de créer de nouvelles routines positives – essayez de participer à des activités utiles (comme le nettoyage, la cuisine ou l'exercice) ou à des activités significatives (comme lire ou appeler un ami). Il peut être utile de rédiger un plan pour votre journée ou votre semaine.

    Faites des choses que vous aimez: Si vous êtes anxieux, seul ou découragé, vous pouvez faire des choses que vous n'aimez pas aussi souvent ou pas du tout. Si vous vous concentrez sur votre passe-temps préféré, apprenez quelque chose de nouveau ou prenez simplement le temps de vous détendre à l'intérieur, vous devriez obtenir un certain soulagement des pensées et des sentiments anxieux et améliorer votre humeur.

    Si vous ne pouvez pas faire les choses que vous aimez normalement parce que vous êtes à la maison, essayez de penser à les adapter ou essayez quelque chose de nouveau. Il existe de nombreux didacticiels et cours gratuits en ligne et les gens proposent des solutions en ligne innovantes telles que des quiz de pub en ligne et des concerts de musique live.

    Fixer des objectifs: fixer des objectifs et les atteindre vous donne un sentiment de contrôle et de but – pensez aux choses que vous voulez ou devez faire que vous pouvez toujours faire à la maison. Cela peut être un film, lire un livre ou apprendre quelque chose en ligne.

    Gardez votre esprit actif: lisez, écrivez, jouez à des jeux, faites des mots croisés, des sudokus, des puzzles ou dessinez et peignez. Trouvez quelque chose qui vous convient.

    Prenez le temps de vous détendre et de vous concentrer sur le présent: cela peut vous aider avec des émotions difficiles, vous soucier de l'avenir et améliorer votre bien-être. Les techniques de relaxation peuvent également aider certaines personnes à gérer leur anxiété. Voir Every Mind Matters et la page de pleine conscience du NHS pour des ressources utiles.

    Si vous le pouvez, sortez une fois par jour ou amenez la nature à l'intérieur: passer du temps dans les espaces verts peut être bénéfique pour votre bien-être mental et physique. Si vous ne pouvez pas sortir beaucoup à l'extérieur, vous pouvez toujours essayer d'obtenir ces effets positifs en passant du temps avec les fenêtres ouvertes pour laisser entrer l'air frais, en aménageant un espace pour s'asseoir et en voyant une belle vue (si possible) et profitez de la lumière naturelle du soleil ou sortez dans le jardin si vous le pouvez.

    N'oubliez pas que les directives de distance sociale vous permettent de sortir une fois par jour, tant que vous n'êtes qu'à 2 mètres des autres personnes qui ne font pas partie de votre groupe familial.

    Restez à la maison

    Les récentes orientations indiquent clairement la nécessité pour les personnes de rester à la maison. Si vous êtes anxieux, cela peut aider à réfléchir et à planifier les défis possibles.

    Problèmes pratiques

    Fournitures: pensez à obtenir toutes les fournitures dont vous avez besoin – auprès d'un voisin, d'amis de la famille ou d'un service de livraison afin de ne pas avoir à vous soucier de manquer. Essayez de choisir des aliments sains, d'autant plus que vous ne faites pas autant d'exercice que d'habitude.

    Préoccupations financières: vous pouvez vous inquiéter du travail et de l'argent si vous devez rester à la maison – ces problèmes peuvent avoir un impact important sur votre santé mentale. Pour des directives sur vos droits au travail, vos avantages et votre soutien, consultez nos directives pour les employés ou nos conseils aux citoyens ou nos conseils sur les dettes publiques.

    Si vous vous souciez des autres, vous vous demandez peut-être comment prendre soin de ceux qui vous font confiance – les membres de votre famille à la maison ou ceux que vous visitez régulièrement. Informez votre gouvernement local si vous prodiguez des soins ou soutenez une personne avec qui vous ne vivez pas. Des conseils supplémentaires sur la préparation d'un plan d'urgence sont disponibles auprès de Carers UK.

    Si vous êtes traité ou prenez des médicaments pour des conditions existantes

    Continuez à accéder au traitement et au soutien dans la mesure du possible: faites savoir aux services concernés que vous restez à la maison et découvrez comment vous pouvez continuer à recevoir du soutien pendant cette période:

  • des questions sur la prise de rendez-vous par téléphone, SMS ou en ligne. Cela peut être, par exemple, avec votre fournisseur de soins, thérapeute ou fournisseur de soins, infirmière, fournisseur de soins ou pasteur

  • si vous utilisez des services de santé qui sont affectés par le fait de rester à la maison, vous devez en informer votre autorité locale et votre fournisseur de soins de santé afin que d'autres dispositions puissent être prises

  • indiquer clairement si un soutien est toujours nécessaire. Dites-leur que d'autres dispositions sont nécessaires si le soutien habituel ne peut pas continuer. Cela pourrait inclure des choses comme la visite des soignants, des séances du centre de jour ou des amis et de la famille venant aider

  • Continuez à prendre vos médicaments: vous pouvez être en mesure de commander des ordonnances répétées par téléphone ou en ligne via une application ou un site Web si le cabinet du médecin le propose.

  • Demandez à votre pharmacie comment vos médicaments seront livrés ou réfléchissez à qui vous pouvez demander pour les récupérer. Le site Web du NHS contient plus d'informations sur l'obtention d'ordonnances pour quelqu'un d'autre et sur la vérification du paiement des ordonnances.

  • continuez à commander vos ordonnances répétées dans les délais habituels. Il n'est pas nécessaire de commander pour une durée plus longue ou des quantités plus importantes

  • votre pratique générale (ou votre équipe clinique) peut déplacer vos ordonnances vers des dispositions répétées, vous n'avez donc qu'à contacter votre pharmacie pour obtenir une répétition de votre médicament au lieu de votre pratique

  • soyez prudent lorsque vous achetez des médicaments en ligne. Achetez uniquement dans les pharmacies enregistrées. Vous pouvez vérifier si une pharmacie est enregistrée sur le site Web du General Pharmaceutical Council

  • vous pouvez contacter NHS 111 en Angleterre si vous êtes préoccupé par l'accès aux médicaments

  • Où obtenir de l'aide supplémentaire

    Gérer les symptômes physiques causés par le stress et l'anxiété

    Il est tout à fait normal de ressentir des symptômes physiques de courte durée si votre humeur est basse ou anxieuse, par exemple:

  • rythme cardiaque plus rapide, irrégulier ou plus visible
  • sensation de tête légère et de vertige
  • maux de tête
  • douleur thoracique ou perte d'appétit
  • Il peut être difficile de comprendre les causes de ces symptômes, mais souvent les personnes qui en souffrent en raison du stress, de l'anxiété ou de la mauvaise humeur remarquent qu'elles s'aggravent lorsqu'elles se concentrent sur elles. Voir les conseils du NHS sur la gestion des symptômes physiques.

    Si vous êtes préoccupé par vos symptômes physiques, contactez NHS 111 en ligne.

    Consultez le site Web du NHS pour obtenir des conseils sur le coronavirus (COVID-19) et tout symptôme.

    Si vous ressentez du stress, des sentiments d'anxiété ou une mauvaise humeur, vous pouvez utiliser le site Web du NHS sur la santé mentale et le bien-être pour l'auto-évaluation, des audioguides et des outils pratiques. Every Mind Matters fournit également des conseils et des conseils simples pour mieux prendre soin de votre santé mentale. . Si vous avez encore des difficultés après plusieurs semaines et que cela affecte votre vie quotidienne, veuillez contacter le NHS 111 en ligne. Si vous n'avez pas accès à Internet, vous devez appeler le NHS 111.

    Pour une urgence médicale, appelez le 999. C'est lorsque quelqu'un est gravement malade ou blessé et que sa vie est en danger. Une urgence de santé mentale doit être prise aussi au sérieux qu'une urgence de santé physique.

    Conseils supplémentaires pour les groupes ayant des besoins psychologiques spécifiques

    Problèmes de santé mentale existants

    Si vous avez déjà un problème de santé mentale, vous pouvez trouver l'épidémie de coronavirus (COVID-19) particulièrement difficile. Les conseils ci-dessus devraient vous aider, mais voici quelques éléments supplémentaires auxquels vous voudrez peut-être réfléchir. Ces conseils font partie des conseils détaillés de Mind.

    Gérer les sentiments ou les comportements difficiles liés à l'hygiène, au lavage ou à la peur des infections

    Certains problèmes de santé mentale peuvent provoquer des sentiments ou des comportements difficiles liés au lavage ou à l'hygiène. Si vous en faites l'expérience, il peut être difficile d'entendre des conseils sur le lavage des mains.

    Il est important de suivre les conseils du gouvernement pour aider à prévenir la propagation du coronavirus (COVID-19), mais si vous allez au-delà des recommandations, si vous vous sentez stressé ou anxieux, ou si vous vous sentez Voici quelques idées que vous pourriez essayer:

  • ne relisez pas les mêmes conseils si cela ne vous aide pas
  • faites savoir aux autres que vous avez du mal, par exemple, vous pouvez leur demander de ne pas discuter de l'actualité avec vous
  • des exercices de respiration peuvent vous aider à faire face et à vous sentir plus en contrôle. Vous pouvez trouver un exercice de respiration simple sur le site Web du NHS et les pages de Mind sur la relaxation incluent quelques conseils et exercices de relaxation que vous pouvez essayer
  • fixer des limites, comme se laver les mains pendant les 20 secondes recommandées
  • prévoyez de faire quelque chose après vous être lavé les mains, ce qui peut vous distraire et changer votre concentration
  • il peut également être utile de lire certains des conseils de Mind dans leurs informations sur le trouble obsessionnel compulsif (TOC)
  • Parlez à votre équipe de santé mentale

    Si vous recevez déjà des soins de santé mentale, contactez votre équipe de soins de santé mentale pour discuter de la façon dont les soins se poursuivront et mettre à jour les plans de sécurité / soins.

    Contrôler la panique et la peur

    Si vous avez des attaques de panique ou des flashbacks, cela peut aider à trouver un «endroit sûr» planifier où vous allez dans votre maison.

    Vous pouvez également trouver des moyens de vous réconforter si vous vous sentez anxieux. Par exemple, Mind propose des jeux et des puzzles que vous pouvez utiliser pour vous distraire et des exercices de respiration qui peuvent vous aider.

    Contrôle de l'étanchéité ou de la claustrophobie

    Vous passez probablement plus de temps à la maison que d'habitude, alors essayez de sortir une fois par jour si vous le pouvez. Vous pouvez également ouvrir les fenêtres pour laisser entrer l'air frais, trouver un endroit pour s'asseoir à l'extérieur, ou s'asseoir devant la porte ou dans votre cour si vous en avez un. Cela peut également aider à changer régulièrement les pièces dans lesquelles vous passez du temps (si possible). Cela peut vous donner une sensation d'espace.

    Si vous réduisez considérablement votre consommation d'alcool

    Si vous buvez moins, n'oubliez pas qu'il peut être dangereux de s'arrêter trop rapidement sans un soutien approprié. Si vous présentez des symptômes de sevrage physique (tels que tremblements, sueurs ou anxiété jusqu'à ce que vous buviez votre premier verre de la journée), consultez un médecin. Pour plus de conseils dans votre région (y compris les services à distance), consultez les conseils du NHS.

    Les personnes ayant un trouble d'apprentissage

    L'épidémie de coronavirus (COVID-19) peut être stressante. Vous pouvez être préoccupé par les changements qui peuvent survenir, notamment rester à la maison. Vous pouvez également être préoccupé par votre famille ou vos proches.

    Public Health England a des directives faciles à lire sur le coronavirus (COVID-19) et comment il peut vous affecter. D'autres informations sont également disponibles sur le coronavirus de Mencap (COVID-19) et comment gérer les sentiments difficiles que vous avez.

    Il existe des moyens de prendre soin de vous et d'empêcher le virus de se propager:

  • comme on vous demande de rester à la maison maintenant, vous devez rester en contact avec des personnes en qui vous avez confiance (comme des amis, la famille et l'employeur) par téléphone ou sur Internet – suivez les conseils de rester à la maison et de l'orientation à distance
  • il peut également y avoir des groupes d'autoprotection dans votre région qui offrent plus de soutien, en ligne ou par téléphone – vous pouvez demander à votre famille ou à vos soignants de l'aide pour rechercher ces groupes
  • il est également important d'obtenir des informations sur le coronavirus (COVID-19) uniquement dans des endroits fiables, tels que le site Web du NHS
  • Bien qu'il soit important de connaître le coronavirus (COVID-19), il est important de ne pas oublier les autres problèmes de santé que vous avez. Assurez-vous de prendre les médicaments prescrits, respectez tous les rendez-vous à l'hôpital que vous avez (sauf si l'hôpital vous a dit le contraire) et dites aux gens si vous ne pouvez pas vous y rendre.

    Les personnes autistes

    L'épidémie de coronavirus (COVID-19) peut être stressante et vous inquiéter de contracter le virus ou des changements qu'il peut provoquer, y compris en restant à la maison. Il existe des moyens de prendre soin de vous et d'empêcher le virus de se propager:

    Comprendre ce qui se passe

    Restez à jour avec des informations sur le coronavirus (COVID-19) provenant de sources fiables, telles que le site Web du NHS.

    Aide à empêcher la propagation du virus

    Vous pouvez prendre quatre mesures simples pour réduire le risque de contracter un coronavirus ou de se propager à d'autres:

  • se laver les mains régulièrement avec du savon et de l'eau pendant au moins 20 secondes
  • utiliser un mouchoir pour tousser et éternuer et le jeter
  • évitez de toucher votre visage, y compris votre bouche et vos yeux
  • obtenir des informations à jour sur le fait de rester à la maison ou que faire en cas de malaise sur le site Web du NHS 111. Si vous n'êtes pas sûr de vos symptômes, parlez à quelqu'un en qui vous avez confiance, comme un représentant du support.
  • Prévoyez de rester bien mentalement

    Faites les choses que vous feriez normalement pour rester en bonne santé, comme manger des aliments que vous aimez et faire de l'exercice, une fois par jour à l'extérieur si vous le pouvez. Si vous avez le soutien des autres, planifiez avec eux comment rester bien et détendu. Il y a aussi d'autres choses que vous pouvez faire pour contrôler vos émotions si vous pensez que vous perdez le contrôle, telles que:

  • tenir un journal
  • avec des applications comme Brain in Hand
  • apprendre les techniques de relaxation
  • établissez un plan avec votre soignant lorsque vous vous sentez anxieux
  • Vous savez quelles stratégies ont aidé dans le passé, alors réutilisez-les maintenant. Les directives de la National Autistic Society pour gérer l'anxiété peuvent également être utiles.

    Obtenez de l'aide si vous avez du mal

    Entendre parler du coronavirus (COVID-19) et des changements qu'il provoque dans votre vie quotidienne peut vous rendre incontrôlable ou inquiet ou inquiet pour votre santé. Ces sentiments sont courants. Essayez de parler à quelqu'un en qui vous avez confiance, comme un ami, un membre de la famille ou un supporter.

    Si vous ne vous sentez pas bien et avez besoin d'un traitement médical, veuillez partager votre passeport d'hôpital ou votre diagnostic d'autisme afin que le personnel connaisse la meilleure façon de vous soutenir.

    Si vous êtes toujours inquiet et souhaitez plus d'aide. Vous pouvez appeler le service d'assistance téléphonique sur l'autisme au 0808 800 4104.

    Les personnes âgées

    Selon les directives du gouvernement, les personnes âgées sont exposées à un risque accru de maladie grave et doivent être particulièrement strictes pour suivre les mesures de distance sociale et rester à la maison. Par conséquent, il est logique que les personnes âgées, en particulier celles qui ont des problèmes de santé préexistants, se sentent concernées ou affectées par les changements que vous devez apporter à votre vie quotidienne. Les suggestions suivantes peuvent aider à soulager les sentiments difficiles et les problèmes de santé mentale:

    Restez connecté

    Profitez du soutien que vous pouvez avoir grâce à vos amis, votre famille et d'autres réseaux. Essayez de rester en contact avec les gens qui vous entourent, cela peut être par téléphone, courrier ou en ligne. Si on vous a conseillé de rester à la maison, faites savoir aux gens comment rester en contact et incluez-le dans votre routine.

    Obtenez de l'aide pratique

    Si vous avez besoin d'aide, par exemple pour faire du shopping ou faire du shopping, posez des questions à ce sujet et faites savoir aux gens autour de vous ce qu'ils peuvent faire. Si vous avez besoin d'aide mais ne savez pas qui contacter, Age UK dispose d'une ligne de conseil (0800 678 1602 – lignes ouvertes de 8h00 à 19h00 tous les jours) pour contacter les services locaux.

    Les personnes atteintes de démence

    Vous pouvez être préoccupé par le coronavirus comment il pourrait vous affecter. La Société Alzheimer a publié des informations sur le coronavirus pour les personnes atteintes de démence.

    Pour vous connecter et discuter avec d'autres personnes atteintes de démence, visitez la communauté en ligne de la Société Alzheimer, Talking Point.

    Une gamme d'informations sur les informations sur la démence est également disponible auprès d'Alzheimer's Research UK

    Si vous êtes toujours inquiet et avez besoin de plus d'aide, vous pouvez appeler la ligne d'assistance de la Société Alzheimer au 0300 222 11 22

    Vous pouvez également parler à un spécialiste de la démence, Admiral Nurse, via le service d'assistance téléphonique Dementia UK au 0800 888 6687.

    Gérer une crise mentale ou une urgence

    Vous remarquerez peut-être que le stress supplémentaire de la situation actuelle peut avoir un impact majeur sur votre santé mentale. Dans certains cas, vous pouvez avoir l'impression d'avoir une crise de santé mentale parce que vous ne vous sentez plus en mesure de contrôler ou de contrôler votre situation.

    Vous pouvez: ressentir une grande détresse émotionnelle ou de l'anxiété, vous sentir incapable de faire face à la vie quotidienne ou au travail, réfléchir à l'automutilation ou même au suicide, ou ressentir des voix (hallucinations).

    Si ces types de situations surviennent, vous devriez immédiatement recevoir une évaluation et des conseils d'experts pour déterminer la meilleure approche:

  • Si vous avez déjà reçu un numéro de ligne de crise d'un fournisseur de soins de santé, veuillez appeler.

  • Si vous êtes pris en charge par une équipe de santé mentale et que vous avez un plan de soins spécifique qui comprend qui contacter lorsque vous avez besoin de soins urgents, suivez ce plan.

  • Mind fournit également des informations sur la planification d'une crise.

  • Les Samaritains ont un service d'appel gratuit 24 heures sur 24, 365 jours par an si vous voulez parler à quelqu'un en toute confidentialité. Appelez-les au 116 123.

  • Trouvez des services locaux de soutien en cas de crise dans votre région qui peuvent vous soutenir.

  • Vous pouvez contacter le NHS 111 si vous avez besoin de soins urgents, mais ce n'est pas mortel.

  • Pour un appel médical d'urgence 999 si vous êtes gravement malade ou blessé et que votre vie est en danger. Une urgence de santé mentale doit être prise aussi au sérieux qu'une urgence de santé physique.

  • Voir d'autres conseils du NHS sur la gestion d'une crise mentale.

    Conseil en EPS pour les parents et les tuteurs pour soutenir les enfants et les jeunes adultes

    L'épidémie de coronavirus (COVID-19) affectera la vie quotidienne de chacun, car le gouvernement et le NHS prennent les mesures nécessaires pour contrôler l'épidémie, réduire la transmission et traiter ceux qui ont besoin de soins médicaux.

    Quel que soit leur âge, cela peut être une période difficile pour les enfants et les jeunes. Certains peuvent répondre immédiatement, tandis que d'autres peuvent rencontrer des problèmes plus tard.

    La façon dont un enfant ou un jeune réagit peut varier en fonction de son âge, de la façon dont il comprend l'information et la communication, de ses expériences antérieures et de la façon dont il gère habituellement le stress. Les réactions négatives peuvent inclure des pensées troublantes sur leur santé ou celle de la famille et des amis, l'anxiété, l'évitement, des problèmes de sommeil ou des symptômes physiques tels que des douleurs abdominales.

    Pendant ce temps, il est important que vous preniez soin de la santé mentale de votre famille – il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire et un soutien est disponible si vous en avez besoin.

    Contexte

    Dit advies is bedoeld om volwassenen met zorgverantwoordelijkheden te helpen bij het zorgen voor de geestelijke gezondheid en het welzijn van kinderen of jongeren, inclusief mensen met aanvullende behoeften en handicaps, tijdens de uitbraak van het coronavirus (COVID-19).

    Voor meer informatie over hoe u uzelf en anderen kunt beschermen, zie Coronavirus (COVID-19): wat u moet doen

    Deze begeleiding wordt aangepast aan de veranderende situatie.

    Zorgen voor je eigen geestelijke gezondheid

    Naast het nadenken over de kinderen of jongeren die u verzorgt, is het belangrijk om voor uw eigen geestelijke gezondheid en welzijn te zorgen. Kinderen en jongeren reageren gedeeltelijk op wat ze zien van de volwassenen om hen heen. Als ouders en verzorgers rustig en zelfverzekerd met een situatie omgaan, kunnen ze hun kinderen en jongeren de beste ondersteuning bieden. Ouders en verzorgers kunnen de anderen om hen heen, vooral kinderen, meer steunen als ze beter voorbereid zijn.

    Zie advies over hoe u voor uw geestelijke gezondheid en welzijn zorgt tijdens de uitbraak van het coronavirus (COVID-19) of bezoek Every Mind Matters voor duidelijk advies en acties om voor uw geestelijke gezondheid en welzijn te zorgen.

    Kinderen en jongeren helpen omgaan met stress

    Hier zijn enkele belangrijke punten om te overwegen hoe u uw kind of jongere kunt ondersteunen:

    Luister en erken: kinderen en jongeren kunnen op verschillende manieren op stress reageren. Tekenen kunnen emotioneel zijn (ze kunnen bijvoorbeeld overstuur, verdrietig, angstig, boos of geagiteerd zijn), gedragsmatig (ze kunnen bijvoorbeeld plakkeriger worden of meer teruggetrokken, ze kunnen het bed nat maken) of fysiek (ze kunnen bijvoorbeeld kan buikpijn krijgen). Let op eventuele veranderingen in hun gedrag.

    Kinderen en jongeren kunnen zich minder angstig voelen als ze hun gevoelens kunnen uiten en communiceren in een veilige en ondersteunende omgeving. Kinderen en jongeren die anders met hun leeftijdsgenoten communiceren, kunnen op u rekenen om hun gevoelens te interpreteren. Luister naar ze, erken hun zorgen en geef ze extra liefde en aandacht als ze die nodig hebben.

    Geef duidelijke informatie over de situatie: alle kinderen en jongeren willen het gevoel hebben dat hun ouders en verzorgers hen kunnen beschermen. De beste manier om dit te bereiken is door openlijk te praten over wat er gebeurt en eerlijke antwoorden te geven op alle vragen die ze hebben. Leg uit wat er wordt gedaan om hen en hun dierbaren te beschermen, inclusief eventuele acties die ze kunnen ondernemen om te helpen, zoals regelmatig hun handen wassen.

    Gebruik woorden en uitleg die ze kunnen begrijpen en zorg ervoor dat u betrouwbare informatiebronnen gebruikt, zoals de GOV.UK- of NHS-website – er is veel misleidende informatie uit andere bronnen die stress voor u en uw gezin zullen veroorzaken.

    Het zal niet altijd mogelijk zijn om alle vragen die kinderen en jongeren stellen te beantwoorden of al hun zorgen weg te nemen, dus concentreer u op luisteren en hun gevoelens erkennen om hen te helpen zich gesteund te voelen.

    Wees je bewust van je eigen reacties: onthoud dat kinderen en jongeren vaak hun emotionele signalen van de belangrijke volwassenen in hun leven nemen, dus hoe je op de situatie reageert, is erg belangrijk. It is important to manage your own emotions and remain calm, listen to and acknowledge children and young people’s concerns, speak kindly to them, and answer any questions they have honestly.

    See further guidance on how to look after your own mental wellbeing during the outbreak.

    Connect regularly: If it is necessary for you or your children to be in a different location to normal (for example, staying at home in different locations or hospitalisation) make sure you still have regular and frequent contact via the phone or video calls with them. Try to help your child understand what arrangements are being made for them and why in simple terms.

    Create a new routine: Life is changing for all of us for a while. Routine gives children and young people an increased feeling of safety in the context of uncertainty, so think about how to develop a new routine – especially if they are not at school:

  • make a plan for the day or week that includes time for learning, playing and relaxing
  • if they have to stay home from school, ask teachers what you can do to support continued learning at home. Online educational resources and activities to support children’s learning are available from the BBC
  • children and young people need to ideally be active for 60 minutes a day, which can be more difficult when spending longer periods of time indoors. Plan time outside if you can do so safely or see Change4Life for some ideas for indoor games and activities
  • don’t forget that sleep is really important for mental and physical health so try to keep to existing bedtime routines
  • it may be tempting to give them treats, such as sweets or chocolate, to compensate for being housebound, but this is not good for their health, especially as they will not be able to be to run around or be as active as they normally do – see Change4Life for ideas for healthy treats
  • Limit exposure to media and talk about what they have seen and heard: Children and young people, like adults, may become more distressed if they see repeated coverage of the outbreak in the media. A complete news blackout is also rarely helpful as they are likely to find out from other sources, such as online or through friends.

    Try to avoid turning the television off or closing web pages when children or young people come into the room. This can peak their interest to find out what is going on – and their imagination can take over. Instead, consider limiting the amount of exposure you and your family get to troubling media coverage.

    Young people will also hear things from friends and get information from social media. Talk to them about what is going on and ask them what they have heard about. Try to answer their questions and reassure them in an age appropriate manner, avoiding too much detail.

    How children and young people of different ages may react

    All children and young people are different, but there are some common ways in which different age groups may react to a situation like the coronavirus (COVID-19) outbreak. Understanding these may help you to know how to support your family. The common reactions to distress will fade over time for most children and young people, though could return if they see or hear reminders of what happened.

    For infants to 2-year olds

    Infants may become more easily distressed. They may cry more than usual or want to be held and cuddled more.

    For 3 to 6-year olds

    Preschool and kindergarten children may return to behaviours they have outgrown. For example, toileting accidents, bed-wetting, or being frightened about being separated from their parents or caregivers. They may also have tantrums or difficulty sleeping.

    For 7 to 10-year olds

    Older children may feel sad, angry, or afraid. Peers may share false information but parents or caregivers can correct the misinformation. Older children may focus on details of the situation and want to talk about it all the time, or not want to talk about it at all. They may have trouble concentrating.

    For preteens and teenagers

    Some preteens and teenagers respond to worrying situations by acting out. This could include reckless driving, and alcohol or drug use. Others may become afraid to leave the home. They may cut back on how much time they connect with their friends. They can feel overwhelmed by their intense emotions and feel unable to talk about them. Their emotions may lead to increased arguing and even fighting with siblings, parents, caregivers or other adults. They may have concerns about how the school closures and exam cancellations will affect them.

    Children and young people who are accessing mental health services

    Children and young people with an existing mental health problem may find the current uncertainty around the coronavirus (COVID-19) outbreak particularly difficult. Their increased stress may lead to a change in their behaviours and their mental health needs. If you are concerned about how to access support if they need to stay at home, you may want to think about the following actions:

    Speak to your child or young person’s mental health team

    Contact your child or young person’s mental health team to discuss any concerns and check how care will continue to be accessed while you are at home. Update any safety and care plans as agreed.

    Identify how the support your child or young person normally receives can be maintained

    Ask about having appointments by phone, text or online, and how their health professional can offer extra support if your child or young person needs it.

    If you usually have support in your home, check who you would need to contact in your local authority to let them know you’re staying at home. Make sure it is clear if support is still needed for your child or young person.

    If your child or young person has been admitted to an inpatient mental health unit, talk to the staff about their policies on access to cell phones and think about how you can stay in contact, particularly if you have to stay at home. Ask the unit if you could participate in a ‘virtual ward round’ so you can keep in touch with your child and/or young person’s mental health team. If you need to stay at home this will also impact on whether your child or young person can come home on leave, so talk to your child or young person about what might happen so they are fully informed.

    If your child or young person becomes affected by coronavirus (COVID-19) they will need to be cared for appropriately, so talk to the unit about what plans are in place should this happen and how best to communicate these to your child or young person.

    Plan how you will access medication

    You might be able to order repeat prescriptions by phone. Or you may be able to do this online using an app or website, if your doctor’s surgery offers this.

    Ask your pharmacy about getting medication delivered or think about who you could ask to collect it for you. The NHS website has more information about getting prescriptions for someone else and checking if you have to pay for prescriptions.

    Continue to order repeat prescriptions in your usual timeframe. There is no need to order for a longer duration or larger quantities.

    Your GP might convert your child or young person’s repeat prescription to one that is supplied under the repeat dispensing arrangements, this means you can go back to the pharmacy for a certain number of repeats without having to get a repeat prescription from the practice.

    Be careful about buying medication online. You should only buy from registered pharmacies. You can check if a pharmacy is registered on the General Pharmaceutical Council website.

    You might also want to make arrangements for your child or young person if you become unwell, for example making sure a partner, friend, family member or neighbour is aware of important information including their care plan, medications and emergency numbers.

    Children and young people with learning disabilities

    Children and young people with learning disabilities can feel a loss of control in times of uncertainty such as the coronavirus (COVID-19) outbreak. They may need extra words of reassurance, more explanations or adapted explanations about the event, and more comfort and other positive physical contact from loved ones.

    A good way to help them is by supporting their decisions, representing choices visually through written words, pictures, symbol systems or objects if helpful, supporting them to express their emotions and letting them know they are not alone. While listening, take their feelings seriously and don’t judge their emotions. They may feel anxious about big changes, such as going to new places or the possibilities of having to stay at home for a long period.

    Where possible, it can be helpful to explain any upcoming changes to routine and circumstances before they happen and help them to plan and come up with solutions, such as finding a hobby or doing exercises to relax and cope with anxiety.

    For useful tips for talking about feelings, see Skills for Care advice. For further guidance on coronavirus (COVID19) for those with learning disabilities please see the Mencap website (includes easy read materials)

    Autistic children and young people

    Irrespective of cognitive ability and language, autistic children and young people may struggle to identify any physical symptoms of coronavirus (COVID-19), as well as having difficulty talking about the emotions the situation will create. Keep an eye out for changes in behaviour which may help you to identify their emotional state, as well as physical symptoms.

    There is going to be disruption for all of us during the outbreak, for example they may not be able to follow their normal routines, or visit older family members, so help them to manage these changes using the typical strategies you know work for your family.

    It is important to be clear when communicating about the situation, how to stay safe and the symptoms of the virus. Try to avoid giving definitive statements about the future – this is a rapidly developing situation and your child or young person may be more distressed if things change when they were told they would not. Keep up to date with reliable information about coronavirus (COVID-19).

    If your child or young person becomes ill, they may struggle to manage the physical experience. You know what works with your family, so help to manage this situation knowing what helps your child or young person.

    You should continue to access support of local autism groups online or via the telephone. The National Autistic Society guidance on managing anxiety might also be helpful – you can call the Autism Helpline on 0808 800 4104 for further advice.

    Children or young people with physical health issues

    Children or young people with long term physical health issues, such as those who need continuous use of a breathing machine or are confined to a wheelchair or bed, may have stronger reactions to the coronavirus (COVID-19) outbreak. They might have more intense distress, worry or anger than children without these issues because they have less control over day-to-day wellbeing than other people. Support them by listening to their concerns, providing open and honest explanations about the situation, and giving them information about what is being done to protect them.

    You may also be concerned about how you will continue their care if you have to stay at home, or you may be worried about infecting them. If you usually have support in your home, check who you would need to contact in your local authority to let them know you’re staying at home. Make sure it is clear if support is still needed for your child or young person.

    For further information about the conditions that put children and young people at risk please see the guidance on shielding and protecting people defined on medical grounds as extremely vulnerable.

    Children and young people who care for others

    Some children and young people also have existing caring responsibilities for adults or siblings. They may be anxious about what will happen if the person they care for becomes unwell, or what will happen if they themselves become unwell and unable to support the person they care for. Even if they don’t currently act as a carer, it is possible that they may become one if they are in a household with one adult.

    Planning with your child or young person what will happen if you or another member of the family they care for or may need to care for becomes unwell, including contact details for others who can step in and support them, will help to reduce anxiety.

    Bullying

    Unfortunately, the coronavirus (COVID-19) outbreak has led to some individuals experiencing discrimination and harassment, often because of their ethnicity or nationality. It is important to check that your children and young people are not experiencing bullying or bullying others.

    Explain that coronavirus (COVID-19) has affected and is likely to affect people from many countries, in many geographical locations. Emphasise that your child or young person should be empathetic to anyone who has been affected, whatever country or area they are from.

    Remind your children and young people that everyone deserves to be safe at school, online and at home. Bullying is always wrong, and we should each do our part to spread kindness and support each other. If they have been called names or bullied at school, they should feel comfortable telling an adult whom they trust.

    For more help and advice resources, please see the Anti-Bullying Alliance website.

    Money worries

    You may be worried about supporting your family if you have to stay home – this can have a big impact on your mental health. For guidance on what your rights are at work, what benefits you are entitled and what further support is available please see our guidance for employees or advice from citizens advice or the National Debt line.

    Where to get further support

    If you are worried about your or your child/ or young person’s symptoms. Please visit the NHS self-isolation advice website for information. If you are still worried, call NHS 111.

    If you are worried about your child or young person’s mental health. Seek help from a professional. You may have services attached to your child or young person’s school or college who can help, contact your GP, or look up information on children and young people’s mental health services on your local CCG website or on the NHS website.

    In a medical emergency call 999. This phone line should be used when someone is seriously ill or injured and their life is at risk. A mental health emergency should be taken as seriously as a physical health emergency. For more advice on where to get support for a mental health crisis please see this NHS page.

    For support as a parent or carer

    Young Minds for Parents and Carers provides advice about mental health and behaviour problems in children and young people up to the age of 25. You can call the parents’ and carers’ helpline on 0808 802 5544. Please be aware Young Minds do not provide any direct psychological services and cannot make referrals to the NHS or Children and Young People’s Mental Health Services (CYPMHS).

    Helplines and websites for your child and or young person

    If your child or young person would like to speak to someone anonymously, they could try calling a helpline or visiting websites such as ChildLine and The Mix.

    Shout provides free, confidential support, 24/7 via text for anyone at crisis anytime, anywhere.

    You can:

  • text SHOUT to 85258 in the UK to text with a trained Crisis Volunteer
  • text with someone who is trained and will provide active listening and collaborative problem-solving
  • ChildLine provides a confidential telephone counselling service for any child with a problem. It comforts, advises and protects.

    You can:

    The Mix provides a free confidential telephone helpline and online service that aims to find young people the best help, whatever the problem.

    You can: